Que Ramener de Guadeloupe ? Les Souvenirs Incontournables en 2024

Je vais vous donner mes recommandations de local s’agissant des meilleurs souvenirs pour ramener un petit bout de la Guadeloupe avec vous après votre séjour :

Que ramener de Guadeloupe en bref :
  • Souvenirs Carnavalesques : Profitez de la période festive pour acquérir tambours, masques, et fouets typiques du carnaval.
  • Gastronomie Locale : Ramenez un éventail de saveurs guadeloupéennes chez vous avec du rhum, des épices, du café, et des sucreries artisanales.
  • Artisanat Unique : Choisissez parmi des bijoux, tissus colorés, et objets d’art fait main pour capturer l’esprit de l’île.
  • Produits Écologiques : Optez pour des souvenirs qui reflètent le respect de Guadeloupe pour son environnement naturel.

Les incontournables de la gastronomie Guadeloupéenne

La Guadeloupe, avec sa riche tradition culinaire, offre une palette de saveurs qui éveille les sens. Si emporter l’expérience gustative complète de l’île s’avère impossible, choisir des produits locaux comme souvenirs permet de ramener un morceau de cette culture chez soi. Chaque ingrédient représente un aspect unique de la gastronomie guadeloupéenne, de son histoire à son savoir-faire artisanal. Que ce soit le rhum, les épices, le café, ou les sucreries, chaque produit a sa propre histoire et contribue à l’expérience culinaire de l’île.

Le rhum de Guadeloupe se distingue par sa qualité et sa diversité, fruit d’un savoir-faire transmis de génération en génération. Visiter une distillerie offre un aperçu de cette tradition, où la dégustation permet de découvrir les subtilités de chaque rhum. Choisir une bouteille à ramener, c’est partager un peu de l’histoire de l’île avec ses proches.
Bon à savoir

La quantité de rhum qu’il est possible de ramener depuis la Guadeloupe est de 10 L par personne majeure en valise.

Le café bonifieur, rare et recherché, ainsi que le chocolat, élaboré à partir de fèves de cacao locales, sont des cadeaux qui plaisent à tous. La Maison du Cacao, par exemple, propose une expérience immersive, de la plantation à la tablette, permettant de comprendre le processus de fabrication tout en savourant le produit fini.
Venir en Guadeloupe, c’est aussi l’occasion de prendre des épices. Par exemple, de la canelle ou même de la poudre de colombo. L’avantage ? Les épices sont très facilement transportables et se conservent très bien.
Les sucreries, telles que le sucre à coco, les tourmands d’amour et les bonbons parfumés à la vanille, sont des petits plaisirs sucrés qui rappellent les saveurs de l’île. Elles constituent des cadeaux délicieux, reflétant la générosité et la douceur de vivre guadeloupéenne.

Ramener de l’artisanat

La Guadeloupe se distingue non seulement par sa gastronomie mais aussi par un artisanat riche et diversifié qui reflète l’âme de l’île. De la musique vibrante aux tissus colorés, en passant par des bijoux uniques et des œuvres d’art fonctionnelles, l’artisanat guadeloupéen est une célébration de la culture et de la créativité locale.

Que ramener en févier / mars en Guadeloupe ?

C’est la période du carnaval, et vous pouvez très bien ramener des souvenirs associés comme des tambours, des masques ou des fouets, par exemple en commandant sur tifweta.com.

Le Ka, un tambour traditionnel, est au cœur de la musique guadeloupéenne et représente un élément vital de son identité culturelle. Ces instruments, façonnés à la main, incarnent l’esprit de la Gwo Ka, un genre musical emblématique de l’île. Ramener un Ka ou tout autre instrument de musique traditionnel est une façon d’emporter avec soi un morceau du patrimoine vivant de la Guadeloupe.
L’artisanat local guadeloupéen, notamment le tissu Madras, est célèbre pour ses motifs colorés et son histoire riche. Les objets en bois, sculptés avec soin par des artisans habiles, sont également des représentants remarquables de cet héritage. Choisir des pièces en tissu Madras ou des objets en bois comme souvenirs, c’est choisir de ramener chez soi un fragment de l’histoire et de la beauté guadeloupéenne.
Les bijoux fabriqués à partir de matériaux locaux tels que les graines, les pierres volcaniques, ou encore les coquillages, offrent un aperçu de la richesse naturelle de l’île. Ces créations artisanales ne sont pas seulement de magnifiques accessoires, elles sont aussi des témoins de l’harmonie entre la nature et l’humain en Guadeloupe.
Les fûts décorés par Titonoart, transformés en pièces décoratives ou en meubles, illustrent parfaitement l’union entre l’art et l’utilitaire dans l’artisanat guadeloupéen. Ces pièces uniques, qui allient esthétique et fonction, sont des souvenirs exceptionnels qui portent en eux l’innovation et la tradition de l’île.

Ramener des Souvenirs Naturels et Écologiques

La Guadeloupe offre une variété de souvenirs naturels et écologiques qui illustrent l’engagement de l’île envers la préservation de son environnement unique. Ces produits, alliant bien-être et respect de la nature, sont parfaits pour ceux qui souhaitent ramener chez eux un peu de la sérénité et de la beauté guadeloupéenne.

Les produits de bien-être, tels que les huiles essentielles, les savons, et les crèmes à base d’aloès vera, capturent l’essence de la flore luxuriante de la Guadeloupe. Connue pour ses propriétés apaisantes et hydratantes, l’aloès vera utilisé dans ces produits provient de plantations locales où la plante est cultivée avec soin, garantissant une qualité supérieure. Ces souvenirs sont un moyen idéal de ramener les bienfaits naturels de l’île dans votre routine quotidienne, offrant un moment de détente et de connexion avec la nature.
Les masques traditionnels, fabriqués à partir de matériaux naturels par des artisans locaux, sont un hommage vibrant à la culture et aux traditions guadeloupéennes. Ils incarnent l’esprit de l’île, marquant les fêtes et les célébrations avec leurs couleurs et motifs uniques. En parallèle, d’autres objets écologiques, tels que des articles fabriqués à partir de matériaux recyclés ou durables, reflètent l’engagement de la Guadeloupe envers la protection de son environnement. Ces souvenirs ne sont pas seulement des pièces décoratives; ils sont le symbole d’une île qui chérit son patrimoine tout en regardant vers l’avenir avec une conscience écologique.

Ramener de l’alcool depuis la Guadeloupe : tout ce qu’il faut savoir

10 litres de rhum par passager majeur. C’est ce qu’il est possible de ramener en souvenir depuis la Guadeloupe. C’est la règle en terme de quantité de rhum qu’il est possible de ramener de Guadeloupe vers la France selon l’Arrêté du 18 juin 2009 relatif au régime d’exonération de taxe sur la valeur ajoutée afférent à certaines importations définitives de biens.

Faut-il déclarer sa marchandise ? Quelles sont les amendes ? Comment protéger ses bouteilles pendant le transport ? Voici toutes les réponses.

Sur quelle base réglementaire reposent ces informations ?

  • BOD 5873 du 28 mars 1994 – texte DA 94-05 ;
  • Article 41 du règlement (CE) 1186/2009 et l’article 1er point 10° de l’arrêté du 18 juin 2009, qui renvoient à la directive 2007/74/CE ;
  • Règlement CE 274/2008 modifiant le règlement (CEE) 918/83 du 28 mars 1983 ;
  • Arrêté du 18 juin 2009 relatif au régime d’exonération de taxe sur la valeur ajoutée afférent à certaines importations définitives de biens (JORF du 24 juin 2009).

Quelle quantité d’alcool ramener de Guadeloupe ?

Selon le site du gouvernement, au 24/10/2023, voici les quantités d’alcool qu’il est possible de ramener depuis la Guadeloupe :

Catégorie d’alcoolsQuantités
Alcool fort et spiritueux, supérieur à 22 degrés: whisky, gin, vodka, limoncello, liqueurs, etc.10 litres
Alcool intermédiaire, vins « doux » : Porto, Madère, Vermouth, Muscat, Banyuls, etc.20 litres
Vin90 litres(dont 60 litres maximum de vin pétillant)
Bière110 litres
Source : douane.gouv.fr

Quelle quantité de rhum ramener de Guadeloupe ?

Chaque voyageur de plus de 18 ans peut ramener 10 litres d’alcool dans sa valise en soute. A l’arrivée en France, les droits de douane ne sont pas dus, et la TVA s’applique seulement si la valeur globale de la marchandise dépasse 430 €.

quantité d'alcool depuis les Antilles
Source : Service Public (DILA)

La franchise quantitative depuis la Guadeloupe

Ici, c’est la législation d’un retour depuis un pays de l’Union Européenne qui s’applique. Voici donc les quantités d’alcool qu’il est possible de ramener par passager depuis la Guadeloupe :

  • Vins : 90 litres (dont 60 litres max de mousseux) ;
  • Bières : 110 litres ;
  • Boisson titrant moins 22° ou moins : 20 litres ;
  • Boisson titrant plus de 22° : 10 litres.

La franchise en valeur

Aux franchises en quantités s’ajoutent celles sur la valeur de la marchandise. Ici, la législation pour les DOM est différente de celles des autres pays de l’Union Européenne. Ainsi, depuis la Guadeloupe, aucun droit de douane ne sont dus.

En revanche, la TVA s’applique sur la valeur globale de la marchandise si cette dernière dépasse :

  • 430 € pour les voyageurs de plus de 15 ans ;
  • 150 € pour les voyageurs de moins de 15 ans.
Bon à savoir

La franchise de valeur concerne les produits achetés mais également de cadeaux.

Comment déclarer de l’alcool à la douane au départ de la Guadeloupe ?

Pour les particuliers

Les particuliers au départ de la Guadeloupe pour l’hexagone devront déclarer leur marchandise à la douane si la valeur marchande de cette dernière dépasse la franchise de valeur en vigueur. Le voyageur devra simplement le mentionner à l’enregistrement de ses bagages et suivre les instructions transmises par la compagnie aérienne et la douane.

Pour les professionnels

Les professionnels qui transportent de l’alcool dans les limites imposées, et sans but commercial n’a pas besoin de déclarer sa marchandise. Autrement, il devra se rendre au bureau de douane et fournir :
La facture commerciale ;
La liste de colisage ;
Les documents de transport ;
Les licences d’importation et autres documents spécifiques.
Les professionnels peuvent dédouaner la marchandise directement à l’importation. Elle sera alors détenue dans une aire de dédouanement pendant 20 jours maximum.
Si le dédouanement est réalisé à l’exportation, la démarche est à faire directement au bureau de douane.

Transporter des bouteilles d’alcool en avion sans les casser

Petite quantité d’alcool (1-3 litres)

Pour les petites quantités d’alcool, rien de plus simple et pratique que d’enrouler son linge autour des bouteilles.

Si vous souhaitez conserver le carton d’emballage de la bouteille, le plus simple sera de la déposer délicatement entre deux couches de linge.

L’idéal lorsqu’il s’agit de préparer sa valise pour la Guadeloupe est d’opter pour un modèle rigide, et de ne pas trop la remplir, mais seulement assez pour éviter tout mouvement.

Emballer ses bouteilles dans du plastique peut être très utile pour limiter les dégâts si l’une d’entre elles venaient à se casser. Le mieux est de prendre un sac en plastique refermable qui dispose de deux couches intérieures.

Transporter de l’alcool en plus grosse quantité

Pour transporter plus de 3 litres de rhum en valise et éviter de multiplier les bouteilles en verre, le cubi de rhum est la meilleure alternative. En plus d’être plus économique, sa géométrie le rend plus facile à placer dans une valise.

Les plus petits cubis de rhum de Guadeloupe font 3 litres et les plus gros peuvent atteindre les 5 litres, comme celui du rhum blanc Damoiseau 40°.

Qu’est-ce que je n’ai pas le droit de ramener de Guadeloupe ?

La réglementation douanière française impose des restrictions spécifiques sur certains produits lors du retour en France depuis la Guadeloupe. Voici un détail des catégories de produits concernés par ces interdictions ou limitations, incluant des informations précises quantitatives lorsque celles-ci sont applicables.

Aliments d’origine animale

Il est formellement interdit de ramener en France des viandes, des produits à base de viande, et des produits laitiers en provenance de la Guadeloupe sans autorisations spécifiques. Cette mesure vise à contrôler les risques sanitaires associés à ces produits.

Les restrictions
  • Viande et produits à base de viande : Interdiction totale sans les autorisations requises.
  • Produits laitiers : Pareillement, une interdiction s’applique, visant à prévenir les risques de maladies transmissibles.

Fruits et légumes

L’introduction de fruits et légumes en France nécessite un certificat phytosanitaire pour prouver qu’ils sont exempts de maladies. Toutefois, certaines exceptions sont notées :

Les restrictions
  • Exceptions autorisées sans certificat phytosanitaire : Bananes, noix de coco, durian, dattes, et ananas peuvent être introduits sans restrictions ni besoin de certificat.

Œuvres d’art et biens culturels

Les œuvres d’art et autres biens culturels sont soumis à une réglementation stricte. Une autorisation de sortie du pays d’origine est nécessaire pour leur importation en France.

Les restrictions
  • Biens culturels et œuvres d’art : Nécessité d’une autorisation pour prévenir le trafic illégal de biens culturels. En cas de non-présentation de cette autorisation, des sanctions sévères peuvent être appliquées.

Objets à caractère pédophile et substances dangereuses

La possession ou le transport de ces objets est strictement interdit et sévèrement puni par la loi française.

Les restrictions
  • Images à caractère pédophile : Interdiction totale avec des peines allant jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 € d’amende.
  • Substances dangereuses : Interdiction conforme aux réglementations sur les substances pouvant représenter un risque pour la santé publique ou la sécurité.

Animaux et produits dérivés

Les restrictions s’appliquent également à certains animaux et produits dérivés, nécessitant souvent des documents spécifiques ou des conditions de santé et de sécurité à respecter.

Source : https://www.guadeloupe.gouv.fr/layout/set/print/Media/Naturalisations/Etrangers-en-France#!/Particuliers/page/F3161

Mes conseils pour acheter ses souvenirs en Guadeloupe

Que vous soyez à la recherche d’objets artisanaux, de produits gastronomiques ou d’œuvres d’art uniques, voici mes recommandations pour faire vos achats en toute confiance et ramener un morceau de Guadeloupe chez vous.

Où Acheter des souvenirs authentiques ?

  • Marché de Saint-Anne : C’est l’endroit idéal pour trouver des souvenirs typiques. De l’artisanat local au tissu Madras, ce marché regorge de trésors faits à la main par des artisans guadeloupéens.
  • Pointe-à-Pitre : La ville est célèbre pour son marché aux épices et ses boutiques d’artisanat. Ne manquez pas le marché de la Darse pour des épices, des rhums arrangés et des produits locaux frais.
  • Ateliers d’artistes : La Guadeloupe abrite de nombreux artistes et artisans. Visiter leurs ateliers est une opportunité unique de découvrir des pièces uniques et de soutenir l’art local.
  • Boutiques spécialisées : Pour des produits de bien-être comme des huiles essentielles ou des crèmes à l’aloès vera, privilégiez les boutiques spécialisées qui garantissent la qualité et l’origine des produits.

Comment choisir les meilleurs souvenirs ?

  • Privilégiez l’artisanat local : Les objets faits à la main portent l’âme de leur créateur. En choisissant l’artisanat local, vous ramenez un souvenir chargé d’histoire et d’authenticité.
  • Vérifiez l’origine des produits : Pour les produits alimentaires, assurez-vous qu’ils sont bien locaux. La Guadeloupe est réputée pour son rhum, son café et ses épices. Acheter directement chez les producteurs ou dans des boutiques réputées est un gage de qualité.
  • Soyez conscient des restrictions d’importation : Avant d’acheter, informez-vous sur les règles douanières, surtout pour les produits alimentaires et les articles issus de la faune et de la flore. Cela vous évitera des désagréments à la douane.
  • Négociez avec respect : Dans les marchés, la négociation fait souvent partie de l’expérience d’achat. Faites-le toujours avec respect et sourire, en reconnaissant la valeur du travail artisanal.

Vos questions fréquentes (posez-les en commentaire !)

Comment puis-je m’assurer de l’authenticité des produits artisanaux achetés en Guadeloupe ?

Pour garantir l’authenticité des produits artisanaux en Guadeloupe, privilégiez les achats directement auprès des artisans dans les marchés locaux ou dans des boutiques spécialisées reconnues pour leur engagement envers l’artisanat local. Cherchez des labels ou des certifications qui attestent de l’origine et de la fabrication artisanale des produits, à l’instar du label Awtizan péyi Gwadloup. Engagez la conversation avec les artisans pour en savoir plus sur leurs techniques et matériaux utilisés, ce qui peut aussi vous donner une meilleure appréciation de leur travail.

Quelles sont les spécificités du rhum guadeloupéen qui le distinguent des autres rhums des Caraïbes ?

Le rhum guadeloupéen se distingue par son processus de distillation qui suit souvent la méthode traditionnelle, en alambic à colonne ou à repasse, lui conférant des arômes complexes et variés. Certains rhums de Guadeloupe sont également vieillis dans des conditions climatiques uniques à l’île, influençant leur goût et leur couleur. De plus, la canne à sucre utilisée pour la production du rhum en Guadeloupe est en grande partie récoltée sur l’île, ce qui assure une fraîcheur et une qualité spécifiques aux rhums produits localement.

Existe-t-il des marchés spécifiques en Guadeloupe où je peux trouver des produits écologiques et naturels ?

Oui, en Guadeloupe, des marchés spécifiques se concentrent sur les produits écologiques et naturels. Le marché bio de Sainte-Anne, par exemple, propose des produits locaux, biologiques et respectueux de l’environnement. Ces marchés sont l’occasion de découvrir et d’acheter des produits alimentaires sains, des cosmétiques naturels, et d’autres articles écologiques directement auprès des producteurs et artisans engagés dans des pratiques durables.

Quelles précautions dois-je prendre lors de l’achat d’œuvres d’art en Guadeloupe pour éviter les problèmes à la douane ?

Lors de l’achat d’œuvres d’art en Guadeloupe, assurez-vous d’obtenir un certificat de provenance ou une facture de l’artiste ou de la galerie, prouvant l’achat légal de l’œuvre. Renseignez-vous sur les réglementations douanières concernant l’exportation d’œuvres d’art, notamment en ce qui concerne les biens culturels considérés comme patrimoine national. Il peut être nécessaire d’obtenir une autorisation d’exportation pour certaines œuvres.

Comment puis-je contribuer à l’économie locale en achetant des souvenirs en Guadeloupe ?

Contribuer à l’économie locale en achetant des souvenirs en Guadeloupe passe par le soutien aux petits artisans et aux producteurs locaux. Privilégiez les achats dans les marchés locaux, les boutiques d’artisans, et les coopératives qui promeuvent l’économie solidaire. En choisissant des produits faits main et en privilégiant les articles qui reflètent la culture et l’artisanat guadeloupéen, vous assurez que votre argent soutient directement les communautés locales et contribue à la préservation de leur patrimoine culturel.

Quels rhums ramener de Guadeloupe ?

Les distilleries de Guadeloupe produisent des rhums tous différents les uns des autres. Tout dépend du type de rhum que vous recherchez. En revanche, voici les marques incontournables de rhums Guadeloupéens à ramener pour revenir avec un bout de Guadeloupe :

  • L’incontournable de la Basse-Terre : rhum de la distillerie Bologne ;
  • Le rhum de la Grande-Terre : rhum de la distillerie Damoiseau ;
  • Le rhum de Marie-Galante : rhum de la distillerie Poisson (rhum Père Labas).

Où acheter son rhum en Guadeloupe ?

Le plus simple pour acheter du rhum en Guadeloupe sont les grandes surfaces. Un touriste de passage y trouvera les classiques à essayer.
Pour trouver des rhums plus travaillés et parfois en édition limitée, il faut se rendre dans les distilleries de Guadeloupe et ses îles directement.
Autrement, le duty free de l’aéroport Pôle Caraïbe dispose d’un large gamme de boissons alcoolisées, idéales pour un cadeau de dernière minute.

Quel est le prix du rhum en Duty-Free en Guadeloupe ?

En 2023, il faut compter entre 20 € et 30 € du litre en Duty-Free selon le type de rhum.

Combien de litre de rhum peut-on ramener de martinique en 2023 ?

Les quantités d’alcool qu’il est possible de ramener depuis la Martinique sont les mêmes qu’en Guadeloupe, à savoir 10 litres de rhum par personne. Dans le détail, voici ce qu’il est possible de ramener depuis la Martinique :

  • 10 L d’alcool et spiritueux ;
  • 20 L de produits intermédiaires comme le Porto ;
  • 90 L de vin ;
  • 110 L de bière.

Quelles sont les sanctions encourues en cas de dépassement de la quantité d’alcool ?

Les sanctions en cas de dépassement des quantités autorisées sont des droits de consommation à payer, une amende allant jusqu’à 750 € ainsi que la confiscation de l’alcool et du véhicule per