Les Saintes en Guadeloupe : présentation, activités à faire en 2023

Les Saintes en bref

  • Superficie : 15 km² ;
  • Population : 3 000 habitants ;
  • Densité : 200 hab / km² ;
  • Statut : collectivité dépendant de la Guadeloupe ;
  • Point culminant : Le Chameau à Terre-de-Haut (309m), le morne Abymes à Terre-de-Bas (293m) ;
  • Signe particulier : L’île se parcourt à vélo, à pied, à scooter ou en voitures électriques ;
  • Spécialités culianires : Les tourments d’amour.

Composée de deux îles principales Terre-de-Haut et Terre-de-Bas, ainsi que de 7 îlets rocailleux et inhabités. Terre-de-Haut et Terre-de-Bas étaient initialement une seule île, jusqu’à leurs séparations en 1882. Le climat est plutôt sec et aride, ce qui en fait le paradis des iguanes, très présents sur l’île.

Que faire à Terre-de-Haut les Saintes ?

Sur Terre-de-Haut, on retrouve la plupart des restaurantsplages et hébergements aux Saintes. Au contraire, Terre-de-Bas est moins développée, et plutôt réservé aux vacanciers à la recherche de tranquillité.

La baie des Saintes

La baie des Saintes, ou plus précisément celle de Terre-de-Haut fait partie du club très fermé des plus belles baies du monde. Son port et ses maisons blanches aux toits rouges font le charme du lieu. D’ailleurs, les vacanciers apprécient la richesse des lieux, notamment la possibilité de découvrir les fonds marins en kayak, paddle, ou en faisant de la plongée sous-marine.

Que faire à Terre-de-Haut ?

De manière générale, on visite les Saintes pour les lieux historiques, voir les plages et faire de la plongée sous-marine dans les spots bien connus. Pour autant, les choses à faire à Terre-de-Haut sont quelques peu différentes des activités à Terre-de-Bas qui d’ailleurs sont moins nombreuses.

La maison-bateau d’Adolphe Catan

A l’époque, les bateaux entrant dans la baie saluaient la maison-bateau, en pensant qu’il s’agissait d’un vrai navire. Construite dès 1945 par Adolphe Catan, photographe de Basse-Terre, cette étrange maison-bateau est située à l’entrée de la baie de Terre-de-Haut. Aujourd’hui connue sous le nom de la Maison du Docteur, elle abrite les différents praticiens de l’île.

Depuis la maison, on profite d’une excellente vue sur la baie, ainsi que le coucher de soleil en direction de Terre-de-Bas.

Le fort Napoléon

fort Napoléon

Situé en haut du morne Mire, le Fort Napoléon a été utilisé jusqu’au 20 ème siècle comme pénitencier. Aujourd’hui, le fort accueille le musée d’Histoire des Saintes. Pour bien profiter de la visite, le mieux est d’arriver très tôt, afin d’éviter l’affluence quotidienne.

La visite coûte 5 € et est gratuite pour les moins de 5 ans et les personnes handicapées.

Le cimetière marin

A 500m du bourg, on y accède par la rue à droite de la mairie, vers Grande-Anse. Le lieu est pittoresque avec ses tombes en conques de lambis. Le cimetière revêt un tout autre décor à la Toussaint avec les bougies qui l’illuminent. Juste après le cimetière se trouve la plage de Grande-Anse, très dangereuse et pour laquelle la baignade est interdite.

La plage de Pompierre

On y accède par la rue du Marigot au terme d’un bon kilomètre de marche en partant du bourg. C’est la plage la plus célèbre de l’île. Protégé de la houle par l’anse et l’îlet, la plage de Pompierre est malheureusement assez souvent envahie par les sargasses. L’endroit comporte de nombreux carbets, idéal pour pique-niquer en famille.

L’Anse du Figuier

Même si l’eau n’est pas toujours claire, on peut apercevoir de nombreux poissons. Très peu fréquentée, l’Anse Figuier se situe à 1.5 km du bourg de Terre-de-Haut en direction du Pain-de-Sucre, puis à gauche dans le virage.

L’anse du Pain-de-Sucre

La plage est plus agréable le matin, et l’endroit devient très vite plus chaud au fur et à mesure que le soleil se lève. L’anse du Pain-de-Sucre est un excellent spot pour faire du snorkeling, à condition de ne pas trop s’éloigner. On y accède par la route de Bois-Jolan à 2km du bourg, en empruntant un sentier qui descend vers la droite.

L’Anse Crawen

Le naturisme était autrefois autorisé à l’Anse Crawen. La pratique est depuis peu interdite, comme sur le reste de l’île. Lieu très sauvage, on y accède par un petit sentier à 3km du bourg par la route de Bois-Jolan. La baignade y est bien, mais le mieux reste de découvrir les fonds marins sur la droite de la palge où l’on peut découvrir un jardin d’éponge tubulaire.

La randonnée du Morne Morel

Le morne Morel est l’un des principaux points hauts de l’île. On y accède au terme de 2 heures de balade. En récompense, l’île de Terre-de-Haut sous un panoram inoubliable.

Les autres randonnées aux Saintes

La randonnée Marigot-Pompierre via le fort Caroline

Le départ s’effectue derrière le restaurant La Paillote à Marigot. Il faut compter 1h30 aller-retour, sauf si vous allez jusqu’à la pointe Zozio. Auquel cas, la randonnée durera 3h. On y découvre les paysages sauvages et façonnés par les vagues.

La balade au chameau

La balade du chameau dure deux 2h au total. Au terme de la randonnée, on accède au point culminant de Terre-de-Haut, le Chameau à 309m de haut. En continuant plus haut, sur le petit chemin de terre, on aperçoit une vieille tour militaire.

Le chemin est assez raide, et n’est pas conseillé, aux personnes en mauvaises condition physique ou aux enfants en bas âge.

Les activités nautiques

Les Saintes et plus particulièrement Terre-de-Haut, regorgent de clubs d’activités nautiques.

Il est par exemple possible de prendre des cours de kayak, stand up, paddle, catamaran et planche à voile à la base nautique de l’UCPA. Il est également possible de s’y loger.

Que faire à Terre-de-Bas les Saintes ?

Le tourisme est encore un peu marginal à Terre-de-Bas, et les établissements hôteliers, et restaurants sont encore peu nombreux. Pour autant, l’île dispose tout de même d’activités à ne pas rater.

La plage de Grande-Anse

A seulement 10 minutes du débarcadère, il s’agit d’une charmante plage de sable. Bien qu’elle soit régulièrement envahie par les sargasses, la plage de Grande-Anse offre un excellent point de vue sur Terre-de-Haut.

La crique de Grande-Baie

A seulement 10 minutes du débarcadère, il s’agit d’une charmante plage de sable. Bien qu’elle soit régulièrement envahie par les sargasses, la plage de Grande-Anse offre un excellent point de vue sur Terre-de-Haut.

Le belvédère de la route du Nord

C’est l’unique point de vue de Terre-de-Bas. On y accède depuis Grande-Anse au terme de 20 minutes de marche, avec pas mal de dénivelé. Les tables d’orientation permettent de comprendre encore mieux le panorama de l’archipel.

Questions fréquentes sur les Saintes

Comment visiter les saintes ?

La visite des Saintes peut s’effectuer à pied pour les plus sportifs, mais le plus commun reste de louer un scooter pour se déplacer. Autrement, il est aussi possible de se déplacer en voiturette électrique pour visiter l’île.

Quand venir aux Saintes ?

Il est conseillé de venir aux Saintes entre Octobre et Mai, hors de la période cyclonique Autrement, la température de la mer et est agréable toute l’année et se situe entre 27 et 30°C.

Où dormir aux Saintes ?

Il existe une multitude d’hébergements aux Saintes.

Pour rester proche des commodités, il vaut mieux préférer Terre-de-Haut, tandis qu’il faudra privilégier Terre-de-Bas pour être dans la tranquillité.

Où manger aux Saintes ?

On retrouve pas mal de restaurants aux Saintes, surtout pour les spécialités à base de poissons. On retrouve également de bonnes adresses pour manger des langoustes, ou déguster des cocktails les pieds dans l’eau. On peut, entre autre citer :

  • L’Escale Créole ;
  • Chez les Filles ;
  • Le débarcadère.

Le Baroudeur
Le Baroudeur

François (le Baroudeur) est un blogueur passionné par les voyages et la découverte de nouveaux horizons. Originaire de Guadeloupe, il a décidé de partager sa passion avec le monde entier en créant son blog HotelGuadeloupe.org. Expert en tourisme durable et responsable, François s'est engagé dans une démarche d'écotourisme, de respect de l'environnement et de la culture locale. Sa connaissance approfondie de la Guadeloupe lui permet de proposer des conseils et des recommandations aux voyageurs souhaitant découvrir les merveilles de cette île paradisiaque. Grâce à son expertise en matière d'écotourisme et d'agrotourisme, François propose une approche unique pour découvrir la Guadeloupe. Il conseille notamment les voyageurs sur les meilleures activités et les meilleures destinations pour profiter pleinement de la beauté naturelle de cette île. Au fil des années, François a élargi ses connaissances et ses compétences dans le domaine du tourisme durable et responsable. Il est désormais un expert reconnu dans son domaine, avec une expertise approfondie dans les questions environnementales et sociales liées au tourisme.

Hôtel Guadeloupe
Logo