On appelle Guadeloupéens et Guadeloupéennes les habitants de la Guadeloupe.

Appellation des habitants de Guadeloupe

Ici, nous parlons de l’île de la Guadeloupe, et de ses habitants, les Guadeloupéens. Il ne faut pas la confondre avec La Guadeloupe, une petite municipalité locale de Beauce-Sartigan, au Québec. On les appelle les Guadeloupiens et Guadeloupiennes.

Comment appelle-t-on les habitants des autres îles ?

ÎleHommesFemmes
GuadeloupeGuadeloupéensGuadeloupéennes
La DésiradeDésiradiensDésiradiennes
Marie-GalanteMarie-galantaisMarie-galantaises
Les SaintesSaintoisSaintoises

On appelle Basse-Terriens les habitants de la Basse-Terre. Les Grande-Terriens, les habitants de la Grande-Terre.

Le nom des habitants de la Guadeloupe par commune

CommuneGentilé
Basse-TerreBasse-Terrien(ne)s
Anse-BertrandAnsois(es)
Baie-MahaultBaie-Mahaultien(s)
BaillifBaillifien(s)
BouillanteBouillantai(s)
Capesterre-Belle-EauCapesterrien(ne)s
Capesterre-de-Marie-GalanteCapesterrien(ne)s
DeshaiesDeshaisien(s)
GourbeyreGourbeyrien(ne)s
GoyaveGoyavien(ne)s
Grand-BourgGrand-Bourgeois(e)s
La DésiradeDésiradien(ne)s
LamentinLamentinois(e)s
Le GosierGosiérien(ne)s
Le MouleMoulien(ne)s
Les AbymesAbymien(ne)s
Morne-à-l'EauMornalien(ne)s
Petit-BourgPetit-Bourgeois(e)s
Petit-CanalCanalien(ne)s
Pointe-NoirePointe-Noirien(ne)s
Port-LouisPort-Louisien(ne)s
Saint-ClaudeSaint-Claudien(ne)s
Saint-FrançoisSaint-Franciscain(ne)s
Saint-LouisSaint-Louisien(ne)s
Sainte-AnneSaintannais(es)
Sainte-RoseSainte-Rosiens
Terre-de-BasSaintois(e)s
Terre-de-HautSaintois(e)s
Trois-RivièresTrois-Riviériennes
Vieux-FortVieux-Fortain(e)s
Vieux-HabitantsHabissois(e)s

7 Faits intéressants sur les habitants de la Guadeloupe

  1. La Guadeloupe compte 376 000 habitants
  2. 25% de la population Guadeloupéenne est âgée de moins de 20 ans
  3. Les Guadeloupéens paient environ 30 % plus chère les produits manufacturés
  4. Les pêcheurs de l’île sont 1200
  5. Les Guadeloupéens sont très accueillants pour peu que vous les respectiez
  6. Les communes de Baie-Mahault et du Gosier sont les plus dynamiques en termes démographique
  7. Les communes des Abymes et de Basse-Terre sont celles qui perdent le plus d’habitants

Source : Recensement de la population en Guadeloupe

Point de vue sur la Pointe des chateaux en Guadeloupe
La Pointe des Châteaux.

Choses à absolument savoir sur les Guadeloupéens avant de venir en Guadeloupe

On cite souvent la « mentalité Guadeloupéenne » comme un des principaux points négatifs. Bien souvent, on parle d’une animosité envers les touristes, ou disons les choses clairement, envers les personnes blanches. Voici mon point de vue en tant que local, ayant également vécu en France :

  • L’hospitalité Guadeloupéenne : est un point qui revient très souvent (40% des touristes français séjournent chez des amis ou de la famille). Mais le constat ne s’arrête pas là. Certains Guadeloupéens trouvent que l’hospitalité n’est pas du tout la même lorsqu’ils se rendent en France pour des vacances.
  • Les problèmes de voisinages : Les querelles de voisinages dont on entend parler le plus concernent souvent des locaux et des personnes étrangères à l’île. Les motifs de l’altercation sont totalement légitimes du point de vue du « non-local », alors qu’elles apparaissent infondées pour le Guadeloupéen.
    Par exemple, les feux de jardin, les voitures à pain le matin, et les coqs qui chantent font partie du paysage Guadeloupéen, et des standards. C’est culturel. En entrant en conflit pour ce type de problème, vous venez chambouler un « style de vie » sur laquelle tous les habitants d’un quartier se basent depuis des années. Bien heureusement, vous trouverez toujours d’autres lieux de séjour si ce sont des problèmes qui peuvent vous déranger
  • Le code de la route : Il est vrai que la conduite aux Antilles est très particulière, et très accidentogène en Guadeloupe. D’ailleurs, pour les Guadeloupéens, la conduite à Paris est également une expérience très particulière.
    Vous verrez sans doute des incivilités, mais faites de votre mieux pour rester en sécurité, et éviter les conflits.
  • « Ici ce n’est pas la France, pas content ? Tu repars » : C’est une phrase qui résume bien la mentalité des plus « anti-touristes ». En plus d’être une remarque destinée à un type particulier de touristes, c’est sans doute aussi l’extériorisation d’un mal vécu lors d’une venue en France. Car vous ne le savez peut-être pas, mais être Antillais en France, peut s’avérer très compliqué en termes d’intégration.

Le mot de la fin

En dépit de ces points, les Guadeloupéens sont des personnes très accueillantes, pour peu que vous les respectiez. Vous serez surpris par le sens de l’hospitalité et repartirez avec de très bons souvenirs pour peu que vous vous intéressiez aux locaux.
Une dernière chose, en Guadeloupe, on dit Bonjour et Au revoir dans tous les lieux où l’on se rend. Bien plus qu’en France. C’est mon conseil de la fin si vous ne voulez pas passer pour un touriste mal élevé.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sign In

Register

Reset Password

Entrez votre pseudo, ou votre email. Vous recevrez un lien pour réinitialiser votre mot de passe.